«

»

Oct 13

Créez votre unité de fabrication de granulés de bois

Créez votre unité en toute indépendance : contact@franchise-consult.com

Qu’est-ce que le pellet ?

Le pellet est un granulé de bois cylindrique fabriqué à partir de résineux (pin, sapin, épicéa, mélèze, douglas, etc.) ; feuillus (chêne, charme, châtaigniers, etc. ) ; mixte (il est composé de « résineux » et « feuillus »).

Séchés, mis sous presse et coupés, les pellets restent compacts grâce à la lignine de bois contenue dans la matière première sans adjonction d’agglomérant. La densité des pellets est de près de 2 fois supérieures à celle des bûches, ils peuvent s’utiliser dans des poêles individuels ou dans des chaudières fonctionnant comme chauffage central.

Les granulés de bois ou pellets représentent un nouveau mode de combustible pour le chauffage des particuliers et des professionnels alliant performance, économie et écologie.

Un marché considérable et continu

C’est un combustible qui a fait son apparition à partir des années 80 lors des deux chocs pétroliers.

La particularité de ce combustible est d’être très sec et de posséder un fort pouvoir calorifique (près de 5Kwh/Kg) C’est un moyen de chauffage écologique:  le CO2 rejeté dans l’atmosphère après combustion du granulé de bois est entièrement réabsorbé par les arbres.

Il permet la production de chaleur dans les appareils automatiques et de remplacer les énergies fossiles très facilement. L’année 2008 força l’accélération du développement des énergies renouvelables et en particulier le granulé de bois.

Depuis près de 7 ans ce marché s’est fortement développé puisque nous sommes passés de 350 000 tonnes en 2008 à plus de 800 000 tonnes en 2013 et devrions dépasser le million pour 2014.

L’énergie bois occupe la 1ère place

La production d’énergie issue du bois constitue aujourd’hui 55% des énergies renouvelables et occupe ainsi la première place. La consommation de bois à but énergétique représente l’équivalent de 9,6 millions de TEP par an, soit 4% des besoins français en énergie.

Pour mémoire, la forêt retient chaque année 65 millions de tonnes de CO2 net soit l’équivalent de l’engagement annuel de réduction de la France au protocole de Kyoto.

Prévisions pour 2020

L’accroissement de la forêt, aujourd’hui non commercialisé, est de 66 millions de m3 soit 16,5 millions de TEP par an.

Avec une volonté politique forte de mobiliser des ressources forestières et promouvoir cette énergie auprès des institutionnels et du grand public, il est légitime d’envisager que le bois énergie puisse représenter 50 % du bois non commercialisé soit 33 millions de m3.

Une étude du CEMAGREF réalisée en 2007 évalue la ressource supplémentaire mobilisable à
21 millions de m3 à l’horizon 2020, ce qui représenterait 5,25 millions de TEP par an.

Une source permanente et naturelle

La plus grande forêt d’Europe occidentale

La France possède la plus grande forêt d’Europe occidentale avec 15,71 millions d’hectares de forêt soit 28,6% de la surface du pays, ce qui représente environ la moitié de la superficie agricole.

Depuis le milieu du XIXème siècle, la surface de la forêt ne cesse de s’accroitre et progresse, en moyenne, de 40 000 hectares par an.

« La forêt française progresse tous les ans de l’équivalent de 50 000 terrains de football. » explique Nicolas Sarkozy dans son discours d’Urmatt.

L’accroissement de la forêt aujourd’hui sous-exploité

Sur les 103 millions de m3 de biomasse bois produits chaque année par la forêt: (chiffres 2007)

– 37,7 millions, soit 37%, sont récoltés et commercialisés,
– 22 millions sont autoconsommés avec de faibles rendements énergétiques,
– 8 millions correspondent aux bois morts et aux pertes d’exploitation,
– 35,3 millions restent sur pieds et ne sont pas prélevés.

CONCLUSION : 

Nous possédons une formidable ressource forestière et n’utilisons aujourd’hui qu’une petite partie de la biomasse produite chaque année par la forêt. De plus, l’industrie du granulé bois permet non seulement de valoriser la forêt française mais participe aussi à son entretien et sa bonne gestion.

Sources  

  • Tchat de Clément CHENOST – Directeur Développement de l’ONF International

  • Valorisation Carbone de la filière forêt-bois en France  CDC Climat Recherche

Une énergie renouvelable

Les granulés bois constituent une ressource locale minimisant la pollution liée au transport en comparaison des énergies fossiles importées des pays producteurs.

De plus, le bois est une énergie renouvelableSa reconstitution nécessite entre 15 et 60 ans contre 250 à 300 millions d’années pour le charbon et 100 à 450 millions d’années pour le pétrole.

Le granulé ne dégage ni cendre ni odeur.

 

Créez votre unité en toute indépendance : contact@franchise-consult.com