«

»

Mar 07

RESTAURATEUR MALHONNÊTE À GENÈVE…

Deux travailleurs ont été exploités par leur employeur durant la rénovation de son futur restaurant, Kikro, situé à la rue de Berne, dans le quartier des Pâquis.

A sa base,  malheureusement, l’affaire est plutôt classique : des employés sous-payés. Les deux travailleurs de la construction ont été embauchés directement par le restaurateur pour rénover les lieux. Ils ont travaillé 99 jours, ont comptabilisé 776 heures de travail, et n’ont reçu que 2900 francs nets chacun. Mais l’histoire se complique légèrement lorsque nous apprenons que ces travailleurs auraient été intimidés par leur patron Karim Atif. Lors de discussions avec ses employés, le propriétaire du restaurant aurait subrepticement déposé son arme de poing sur le bureau, histoire de faire comprendre que les droits des travailleurs ne font pas partie de son vocabulaire. En ne payant pas ses employés, M. Atif contrevient aux usages, qui fixent les conditions de travail dans la branche. Alors que le non-respect des conditions de travail sont légion dans l’hôtellerie et la restauration à Genève, il va sans dire que nous n’avons aucune peine à imaginer ce qu’il adviendra de son personnel de service.

Face à cette situation inacceptable, le SIT est intervenu auprès de Kikro Sàrl par courrier du 11 juillet pour exiger le payement des arriérés de salaires dus à ses membres. Nous attendons le versement de près de 24’000 francs pour chaque employé ainsi que la production des contrats de travail, des fiches de salaires en bonne et due forme et les preuves de la déclaration aux assurances sociales.

Dans ce contexte, le SIT est intervenu le 18 juillet dernier auprès de l’OCIRT afin de dénoncer les abus constatés. A cette occasion, le syndicat a demandé également que ce dernier réexamine les conditions d’octroi de l’autorisation de commerce de Kikro Sàrl, et, le cas échéant, qu’il prononce une décision de caducité de ladite autorisation conformément aux dispositions de la nouvelle loi sur la restauration, le débit de boisson, l’hébergement et le divertissement (LRDBHD) et de l’article 45 Lirt.

Article extrait du site : http://www.sit-syndicat.ch/spip/spip.php?article812